Les camps du maquis dans le Vaysse

  • Le 1er camp aux « Marians »

Ici fut créé le premier Maquis du Vaysse, appelé Groupe « Jean Robert »

En octobre 1943, Mr Guérin dit« Jo », accompagné d’une dizaine de résistants venant d’un maquis de la région de Brive, a pour mission d’organiser un camp. Il est assisté de quelques amis de la région de St Solve.

C’est la naissance du maquis dans le « VAYSSE »

Monsieur Guérin a 22 ans en 1943.

Le 1er avril 1944, la division « Brehmer » fait une descente dans le Vaysse. Prévenus à temps par des légaux, aucun des membres du groupe n’est repéré. Les Allemands repartent après avoir mis le feu à une cabane.

Les maquisards décident de déménager

  • Le 2ème camp au « Bois de Pény »

Le 8 avril 1944, sur dénonciation, les Allemands et la milice reviennent dans les bois à l’endroit du 2ème camp. Meyer Mleczak dit « Mario », qui montait la garde non loin de là, est tué. Les autres membres du groupe réussissent à s’enfuir.

« Mario » a été enterré le 10 avril 1944 au cimetière de Vignols. Il n’avait alors que 21 ans.

  • Le 3ème camp sous le village de Rouffignac

Après le 8 avril, le groupe Jean Robert reste cantonné à cet endroit.

D’ici, il participe à toutes les actions programmées par la 5ème Compagnie FTPF, en particulier l’attaque d’un train en gare d’Allassac. A cette occasion, Gerhard Leo, prisonnier des Allemands, est libéré. Il vient renforcer le groupe. Il sera baptisé « Rescapé » par le lieutenant « Michel ».

Les 16, 18, 19 juin 1944, les Allemands procèdent à plusieurs arrestations sur la commune d’Orgnac. Interrogatoires, tortures, exécutions ou déportations se succèdent. Le groupe se disloque…

Les Amis à la recherche des traces des résistants du « Vaysse » (Au dernier Camp le 04/12/2004)

Réalisé par S.Maury 

 

Download PDF