RESISTANTS DU GROUPE JEAN ROBERT DE LA 235ème COMPAGNIE F.T.P.F. 

MORTS POUR LA LIBERTE.

JANPERRIN CHARLES (Le Mataf), gravement accidenté à Sarget, sur la route de Vignols, en janvier 1944 lors d’un transport de munitions, décédé des suites de ses blessures en 1945.

ATHOS, nom de famille inconnu, agent de liaison, arrêté à Larche le 2 février 1944, livré à la Gestapo, jamais retrouvé.

PICAUD CHARLES (César), tué au combat contre la Milice le 3 février 1944 à Larche.

MLECZAC MEYER (Mario), tué au combat contre les Allemands et les Miliciens le 8 avril 1944.

CHAUVIGNAT EDOUARD (lieutenant Michel), pendu par les SS de la division « Das Reich » le 9 juin 1944 à Uzerche.

– MONTEIL RAYMOND et GRANDEUIL LEON, arrêtés par les SS avec Edouard Chauvignat au Bariolet, sont conduits en déportation à Dachau.

BRIAT ANDRE (Toutou), arrêté et tué à Orgnac par les Allemands le 17 juin 1944.

– PAGNON JACQUES (Pipette), blessé accidentellement par une mitraillette en juin, décédé des suites de ses blessures en juillet 1944.

Nous tenons à associer à cette liste les patriotes :

RABE LEONARD JEAN fusillé à Orgnac le 18 juin 1944.

RABE MARCEL fusillé à Orgnac le 18 juin 1944.

PEPY GUY JULES fusillé à Orgnac le 18 juin 1944.

COMBY GASTON déporté, mort en Autriche en février 1945.

Download PDF