Nouvelle publication de l’ANACR-Corrèze

Le bureau du comité départemental de la Corrèze nous parlait régulièrement depuis deux ans de l’avancée des travaux de mise à jour de la deuxième édition du livre « Mémorial de la Résistance et de la Déportation en Corrèze, 1940/1945″. Il est imprimé.

Nous l’ avons acheté et ne pouvons que vous conseiller de vous connecter sur le site www.anacr-correze.fr afin de le commander.

Dans ce livre grand format et en couleurs, vous  trouverez des rajouts par rapport à la première édition quant au secteur d’ Objat, tant sur Objat même avec la plaque à la mémoire de Johannès Lagueyrie que sur Orgnac avec le rajout de La Coutille ou sur Vignols avec le panneau de présentation du circuit de mémoire.

Vous trouverez aussi trace de nos résistants du groupe Jean Robert à Uzerche avec la plaque à la mémoire d’Edouard Chauvignat, alias « Michel »  accompagné d’ un récit de Gerhard Leo, alias « Rescapé », à Larche encore où l’on raconte l’attaque de février 1944 qui a fait un mort, Charles Picaud, et 2 blessés parmi les Résistants.

Nous voulons rajouter la photo de la plaque accrochée après le monument aux morts de Beaulieu ainsi que la photo de la  tombe des frères Briat au cimetière où sont allés se recueillir deux adhérents de notre comité local. ( photos faites le 18 juin 2015 ) Les voici:

100_2432100_2434

 

 

 

 

 

100_2441100_2442

 

 

 

 

 

Roger Briat, 1923/ 9 juin 1944 est un des 99 pendus de tulle

André Briat, alias « Tautou » ou « Toutou », 1924/ 18 juin 1944, FTPF du groupe « Jean Robert », arrêté le 16 juin, sauvagement battu et achevé deux jours après.

 

 

Download PDF

L’appel du 17 juin 1940, Charles Tillon

 » Les gouvernements bourgeois ont livré à Hitler et à Mussolini l’Espagne, l’Autriche, l’Albanie et la Tchécoslovaquie… Et maintenant, ils livrent la France.

Ils ont tout trahi.

Après avoir livré les armées du Nord et de l’Est, après avoir livré Paris, ses usines, ses ouvriers, ils jugent pouvoir, avec le concours de Hitler, livrer le pays entier au fascisme.

Mais le peuple français ne veut pas de la misère de l’esclavage du fascisme.

Pas plus qu’il n’a voulu de la guerre des capitalistes.

Il est le nombre : uni, il sera la force,

Pour l’arrestation immédiate des traîtres,

Pour un gouvernement populaire s’appuyant sur les masses, libérant les travailleurs, établissant la légalité du parti communiste, luttant contre le fascisme hitlérien et les 200 familles, s’entendant avec l’URSS pour une paix équitable, luttant pour l’Indépendance nationale et prenant des mesures contre les organisations fascistes.

Peuple des usines, des champs, des magasins, des bureaux, commerçants, artisans et intellectuels, soldats, marins, aviateurs encore sous les armes, UNISSEZ VOUS DANS L’ACTION ! « 

Charles Tillon, Gradignan, 17 juin 1940

Charles TILLON était un des chefs nationaux des FTPF. (3 juillet 1897 – 13 janvier 1993)

Charles Tillon a défini la tactique de la boule de mercure : les petits groupes apprennent « à se rendre chaque fois, insaisissables, comme une boule de mercure qui éclate entre les doigts qui veulent s’en saisir et retrouve son poids spécifique ».

De Palaiseau puis de Limours, le clandestin Tillon, camouflé en M. Allais, peintre amateur, organise et structure ce qui va devenir les FTPF, les francs-tireurs et partisans français.

Le 9 septembre 1944, le général de Gaulle décide de le nommer ministre de l’Air, voulant « faire appel au concours de celui qui s’est tout récemment distingué dans l’action héroïque grâce à laquelle Paris a été libéré ». Il restera au gouvernement jusqu’en 1947.

 

 

 

Download PDF

8 mai 1945/ 8 mai 2015

Il y a 70 ans les cloches des églises ont toutes sonné dans nos villages, ce 8 mai 1945, jour de la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie.

Solange Goudal, 16 ans en 1945, raconte:

« J’étais dans le pré de Sarget, face à  Vignols, en train de travailler avec mon père. Il a dit: _ Ca y est, la paix est signée. Va avertir ta mère, nous partons pour le bourg…

Les habitants des hameaux arrivaient de tous les côtés et se regroupaient sur la place du village. Les jeunes tiraient sur la corde de la cloche sans discontinuer. Tout le monde s’embrassait et riait…

Nous avons fait la fête, mangé, chanté et dansé pendant plusieurs jours! »

Voici quelques photos prises par monsieur Morlot, offerte à monsieur Gounet, du comité ANACR- Objat,  pour son exposition faite en 1992 sur la Résistance en Corrèze .

(cliquer sur la photo pour l »agrandir)

10 mai 45 a  Devant l’église        10 mai 45 d Face à l’église

Download PDF

Août 1944, Brive

Nous revenons sur le témoignage de monsieur Roger Reynal alias Maurice ou Raton.

Il nous avait raconté une anecdote concernant le drapeau de la FOP que son père avait accepté de garder chez lui. (la lire en cherchant dans « anecdotes » ou dans « témoignages » ).

Il nous avait parlé aussi de deux autres drapeaux qui étaient en sa possession depuis août 1944 et qu’il avait prêté au comité ANACR d’Objat pour la première exposition réalisée sur la Résistance dans la basse-Corrèze en 1992, drapeaux mis sur le toît du lycée Cabanis par un groupe de FTPFdont il faisait partie, le jour de la Libération de Brive.

Après son décès survenu le 19 septembre 2014, les enfants de Roger Reynal ont trouvé des notes explicatives avec ces trois drapeaux. Ils ont eu la gentillesse de  nous  envoyer les photographies de ces documents. Nous les mettons ci-dessous.

union pour la paix universelle Le drapeau de la Fédération Ouvrière et Paysanne (FOP),section de Voutezac, avec une belle devise au centre « union pour la paix universelle » et aux quatre coins du drapeau: Paix, justice, travail, liberté.

drapeau Cabanis 1    drapeau Cabanis 2bis   Cabanis PCF (2) 

(Pour lire le texte écrit par monsieur Reynal, cliquer sur le document1 puis le 2.)

Les drapeaux ont récemment été offerts au musée Michelet de Brive par les enfants de Roger Reynal.

 IMGP3763bis Roger Reynal est resté un membre actif et bienveillant de notre comité jusqu’au bout. (photo prise en avril 2013)

 

Download PDF

1 pièce de théâtre sur la Résistance

Un ami collectionneur possède un programme de théâtre découvert dans une brocante, dédicacé par l’acteur principal de la pièce représentée, pièce en quatre actes sur la Résistance.

         La dédicace est courte mais belle: « Vive la Résistance. Pierre Brasseur« .

Ci-dessous, nous mettons les 4 parties de ce programme qu’il a bien voulu nous permettre de scanner, en rajoutant quelques précisions.

L’auteur, Renaud de Jouvenel, était un des fils d’Henri de Jouvenel, propriétaire d’un château à Varetz, près d’Objat.

Le Front National, groupe de Résistants  français communistes, fondé en mai 1941, était le maître d’oeuvre de cette pièce.

Nous ne savons pas quand elle a été jouée ni où ont eu lieu ces représentations si ce n’est que c’est dans la région de  Brive au vu la liste des commerçants et industriels qui ont aidé à financer.

Si vous avez plus de détails sur cette pièce ou sur cette troupe de comédiens appelés « Pierre Brasseur et sa troupe FFI« , contactez-nous s’il vous plaît. Nous serions avides d’en savoir plus. (Cliquer sur le document pour le voir en entier).

                 IMG_0002                                 IMG_0003

Download PDF

Manifestations de joie après le 8 mai 1945

Lien

Nous avons fait appel, dans notre dernier « billet », au prêt d’archives personnelles afin de scanner les photos faites lors de la Libération dans notre région dans le but d’enrichir le fonds de documentation de ce site.

Notre trésorière nous avait déjà fait passer des photos  prises à Objat en mai 1945. ( voir photos d’hier).  En voici une autre, montrant  un dépôt de gerbes au monument aux morts d’Objat, situé sur la place de l’église, pavoisée pour l’occasion. (Nous voyons aussi beaucoup de monde aux fenêtres des maisons entourant la place, brandissant des drapeaux bleu-blanc-rouge.). Agrandissez la vue en cliquant sur la photo.

IMG_0002

Download PDF

revue de presse congrès national

Un adhérent de notre comité ANACR-Objat a patiemment récolté des articles de journaux régionaux sur le congrès national des 10/11/12 octobre 2014 à Brive.

Nous les avons scannés et les partageons volontiers avec nos « suiveurs ». (cliquer sur l’image  pour l’agrandir puis sur le triangle apparaissant à droite de l’image pour voir la suivante).

Nous avons ici des articles des journaux ou magazines suivants: La Montagne, édition de Brive, l’Echo- Corrèze, Briv-Mag de la mairie de Brive, Corrèze magazine du Conseil général de la Corrèze. Nous ne pouvons que conseiller aussi d’aller sur le site de ces quatre journaux pour y voir d’autres photos ou commentaires.

article journal    article journal    article journal   article journal    article journal    article journal  article journal    article journal    article journalarticle journal    article journal    article journal article journal    article journal   article journal

Quant aux contenus des résolutions et des rapports adoptés lors de la séance de clôture du congrès national, il est possible de les lire en entier sur notre site départemental: www.anacr-correze.fr

Bonne lecture.

 

 

Download PDF

Roger Reynal, nom de code Maurice ou Raton

Le comité d’Objat vient de perdre le membre le plus âgé de son  conseil d’administration.

Monsieur Roger Reynal , né le 19 juin 1922 à Voutezac (19) est mort le 19 septembre 2014 à Brive.

Il faisait partie de ceux qui avaient accepté de parler de leur engagement dans la Résistance devant un micro auprès de deux Amis du comité d’Objat il y a plus de dix ans ( Son témoignage retranscrit est à lire sur ce site à « témoignages« ).

Voici un extrait de sa carte d’appartenance aux FFI.

CA FFI

Il participait activement aux réunions du conseil d’administration ainsi qu’aux assemblées générales. Il avait participé avec plaisir au dernier congrès départemental à Objat en octobre 2012. Il était encore volontaire lors de la réunion extraordinaire à Objat en mars 2013 pour la préparation du prochain congrès national qui aura lieu à Brive le mois prochain.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

(Monsieur Reynal est assis à gauche de la photo prise en fin de réunion en mars 2013 par Madame Bravard)

 

Download PDF

La fin du « détachement Jean Robert »

Après les  descentes sanglantes des Allemands accompagnés de miliciens dans des villages autour du Vaysse, il n’est plus question qu’un détachement de Résistants reste dans ces bois.

Les survivants du détachement « Jean Robert » rejoignent donc d’autres groupes à la demande de Jo Guérin et de Michel Roussel.

Jean Boyer, « Olive », part pour la Dordogne, département dont il est natif.

Barnabé, Blazy, Rescapé…, rejoints par des nouveaux, réfractaires au STO ou  légaux repérés ne pouvant plus rester chez eux,  participent à différentes actions afin que l’ennemi ne puisse contrôler les campagnes, piller les ressources alimentaires  et recruter de la main d’oeuvre:

  • Le 3 juillet 1944, attaque de la gendarmerie de Lubersac.
  • 6 et 7 juillet 1944: sabotages sur la ligne de chemin de fer « Brive-Uzerche ».
  • 12 juillet 1944: encore un autre sabotage de la voie de chemin de fer à hauteur de Donzenac.
  • 14 juillet 1944: éboulement à une entrée du tunnel ferroviaire du Saillant.
Download PDF

Le débarquement en Provence, Sainte-Maxime

Suite à l’article de monsieur Raynal sur le 8 mai 2014 à Voutezac, paru dans « L’Echo », où est mentionnée la présence de monsieur Cervera, un des soldats qui ont vécu le débarquement en Provence, un de nos adhérents nous propose deux photos  faites en mai 2014 à Sainte-Maxime dans le Var.

On voit une plaque commémorative mise près de la plage où des troupes ont débarqué dans la nuit du 14 au 15 août 1944 ainsi que les restes d’un vieux tank du débarquement  non loin de cette stèle.

IMGP5625                                                              IMGP5626

 

 

Download PDF